La trépidante histoire d'Enzo, le chat voyageur !


En ce mois d'aout 2009, notre site Internet reçoit un SOS de la part d'une habitante de Vannes, dans la belle et lointaine Bretagne, nous expliquant que son chat Enzo s'est enfui lors de leurs dernières vacances au Golf d'Ammerschwihr. Ils y étaient venus en famille, accompagnés de leurs 2 compagnons félins, dont l'un a pris peur en même temps que la poudre d'escampette le jour de leur retour vers les frimas Bretons !

Retroussant ses manches, notre présidente Hélène s'y rend à 3 reprises pour tenter de le piéger en prévenant le personnel du Golf pour obtenir leur collaboration, piège un autre chat, pour finalement trouver la troisième fois Enzo fin prêt à se faire "cueillir", ce qu'il fait sans opposer de franche résistance, c'est un adorable chat... sûrement affamé aussi, c'est bien utile !

Nous prévenons immédiatement sa maîtresse, très heureuse et soulagée !
Et très vite, nous nous demandons alors comment rapatrier ce chat vers ses maîtres à Vannes... quand la secrétaire de l'association, Christel - très souvent en vacances ! - nous informe qu'elle part sous peu pour Orléans et la Bretagne dans la foulée !

RV est donc donné à la gare de Colmar en ce vendredi 28 Aout ou Jeannine procède auprès de Christel à la remise d'Enzo, un peu groggy par l'effet d'un petit tranquillisant tout exprès pour les chats, et bien sage dans sa cage de transport, dont Jeannine et Christel vérifient 3 fois le bon fonctionnement du verrouillage !

Enzo somnole, tente une approche de conversation (car c'est un chat extrêmement poli !) sans grande conviction, et le voyage se déroule on ne peut mieux jusqu'à l'arrivée à la gare de Paris Est... ou Christel découvre avant la descente du train que les trépidations de ce dernier ont ouvert les fermetures pourtant soigneusement vérifiées !

"Damned", se dit elle, "j'ai eu chaud "! Vous imaginez la poursuite du félin effrayé dans une gare parisienne ? Sans parler de rater la correspondance et annoncer à sa maîtresse qui avait pris le chemin pour Orléans, que son chat erre quelque part dans Paris !!

Heureusement, tout est bien qui finit bien, Enzo resta dans sa cage reverrouillée, traversa le tout Paris en taxi pour rejoindre une autre gare, et arriva enfin auprès de sa maîtresse qui nous attendait en gare d'Orléans et y avait pour l'occasion pris un Hôtel pour se poser un peu avant de rejoindre Vannes le lendemain !

Nous souhaitons une longue et belle vie à Enzo et toute sa famille à 2 et 4 pattes ainsi qu'une vie un plus tranquille à observer les vieux grémants à l'amarre au port de Vannes, histoire de continuer à voyager... sans risques !